contre l’ ordre des Masseurs Kinésithérapeutes


ALIZE

C’est enfin le grand jour: le site du nouveau syndicat ALIZE est en ligne.

www.alize-kine.fr

Ce syndicat est la synthèse entre les membres de la CKS, d’autres kinés salariés réfractaires indépendants et des kinés libéraux. Il se veut rassembleur et apolitique, dont les missions sont détaillées sur le site.

Pour information, afin de concentrer nos efforts, les infos en tout genres, et ne pas s’éparpiller, les blogs “Kinencolère” et “Contreordredeskines” vont être désactivés rapidement. Les boites régionales de la CKS sont redirigées vers celles régionales d’ALIZE (voir carte intéractive sur le site).

Adhérons en masse pour que nos idées prennent force et soient entendues.

Faites circuler à vos mails listes cette bonne nouvelle pour notre profession.


ON NOUS ECRIT DU CH DE PAU

ON NOUS ECRIT DU CH DE PAU dans Non classé pdf indemnites.pdf                                pdf dans Non classé budget2008.pdf 

pdf regimeindemnitaireetremboursementdefrais2008adoptecno140108.pdf

 Je vous transmets le compte rendu d’une réunion qui a eu lieu au CH de PAU. Certains arguments, développés par le  représentant du CDOMK 64, me semblent sujet à discussion ( c’est pourquoi je vous transmets de nouveau le budget 2008 où la part des indemnités est fixée à 31% et non pas 24%, alors soit nous ne savons pas lire  soit le CNO a fait une erreur de retranscription……). Ce problème est tellement épineux que je n’ai jamais entendu dire un représentant de l’Ordre qu’il touchait les indemnités prévues. On est en droit de se demander pourquoi, si c’est prévu, et dans quel partie du budget sont reversées les indemnités non versées ( pour que tout soit clair je vous transmets le régime indemnitaire prévu et ce qui a été programmé pour 2008).

De plus si ils pensent que des désinformations circulent sur les blogs c’est qu’ils les lisent, mais alors pourquoi, puisque les blogs sont ouverts ne réagissent ils pas directement à cette « désinformation ».

Comme d’habitude j’ai masqué les noms.

………………………………………………………………………………………………………………

Le 10/04 les kinésithérapeutes du CH Pau ont été réuni par notre cadre supérieur de rééducation, par ailleurs élu au niveau du CDO 64, Mr C.S., afin de débattre des problèmes liés à la mise en place de l’Ordre.

            Lors de cette entrevue, il nous a donné compte rendu d’une réunion ayant rassemblé le 29/03 à Bordeaux les élus salariés des CDO 64_33_40_24_ 47. 

Il en ressort, après avis du conseiller d’état, qu’au niveau juridique les faits suivants sont avérés:

·        L’ordre étant constitué il est obligatoire d’y adhérer pour pouvoir exercer.  ·        L’ordre est une entité juridique. Prenons le cas d’un patient qui porterait plainte contre un kinésithérapeute salarié (secteur privé ou public). L’avocat du patient a comme interlocuteur l’ordre (et non pas l’administration de laquelle dépend le salarié). Si le kinésithérapeute est inscrit à l’ordre c’est ce dernier qui représentera le praticien.  S’il n’est pas inscrit (ce qui est le cas de beaucoup d’entre nous) il ressort que nous ne sommes couverts par aucune assurance, que nous serons attaqués pour exercice illégal et que la structure nous employant sera également attaquée pour complicité d’exercice illégal. ·        L’employeur n’est responsable en cas de problème que si ce dernier est lié a une défaillance du matériel ou de l’organisation dont il a la charge (arthromoteur par exemple). ·        Le MREE est illégal car la formation fait partie des missions des salariés  Outre ces précisions juridiques les élus départementaux et régionaux ont été unanimes sur le fait que les salariés n’étaient pas correctement informés sur ce que l’ordre pouvait leur apporter, à savoir :

·        Travailler sur l’application et l’évolution du décret de compétence.  ·        Valoriser la fonction d’expertise des MK. ·        Revaloriser les actes des MK.  ·        Aider à la valorisation du métier de MK dans le cadre de la réforme LMD et ce, pourquoi pas, en le reconnaissant à hauteur des diplômes d’infirmier spécialisé (IADE, IBODE).   Il a été également abordé le fait qu’une désinformation circule, notamment sur les blogs, au sujet des indemnités des élus. En réalité dans de nombreux CDO, le 64 notamment, les élus ne se voient défrayer que les indemnités kilométriques et ne touchent que rarement des indemnités de compensation pour perte de revenu. Nombreux sont ceux qui travaillent à la mise en place de l’Ordre sans compensation financière.  Les indemnités représentent 24% du budget (et non pas 33) ce qui est une part tout à fait normale pour de telles structures.    Les élus salariés considèrent unanimement que le réel obstacle à une régularisation des professionnels non inscrits est le montant de la cotisation. Ils considèrent également que la cotisation est trop élevée quelque soit  le mode d’exercice. Ils  ont effectué une requête commune au niveau du CNOK pour demander la diminution des cotisations. 

Ils nous assurent également que les CDO répondront avec bienveillance aux demandes de fractionnement de paiement des sommes dues et examineront avec attention les demandes de dérogation au cas par cas .

  Mr C.S. nous informe que les élus départementaux vont prendre rendez-vous avec les directeurs d’établissement pour évoquer la situation et tenter de normaliser la situation.

   Voilà en ce qui concerne cette réunion des élus de la région Aquitaine.    Après cette information Mr C.S.  conseille les non inscrits  de se régulariser afin d’être assuré en cas de problème. Il nous donne également son point de vue selon lequel il est plus efficace de changer et faire évoluer les idées de l’intérieur.    Actuellement au CH Pau sur 20 MK , 10 sont inscrits ou en adhésion imminente. Certains ayant adhéré en raison du problème juridique n’ont pas réglé la cotisation en signe de mécontentement.  L’autre moitié considère que la non inscription de quelques 6000 salariés au niveau national associée au MREE constitue un réel poids pour arriver à négocier en ce qui concerne le montant de la cotisation. Nous sommes également conscient que l’Ordre étant institué il ne s’agit plus de le démanteler mais d’y trouver une place adéquate.    Pour les kinésithérapeutes du CH Pau, S.L. …………………………………………………………………………………………………………..

Je remercie mon collègue de la transmission de ce compte rendu


MREE

Une assemblée générale a eu lieu à Bordeaux ( CHU) ce Jeudi. Tous les MK étaient conviés sauf les cadres ( erreur de stratégie de ma part, je m’en suis déjà excusé auprès d’eux ) et les représentants de l’IFMK ( « oubli » complètement volontaire)

Il y a eu une discussion assez passionné et passionante concernant le boycott du DE et l’entrée dans le MREE. Nous étions très partagé sur le sujet et certains d’entre nous défendaient, avec des arguments qui étaient dignes d’écoute, la non rentrée dans le mouvement

Les pour

  • Inutilité de la grève du 11 mars
  • Prise en compte du mouvement seulement depuis la menace sur le DE
  • Ras le bol de la façon de faire de cet ordre qui ne parle que de menaces et pas d’autres choses
  • Non prise en compte du mouvement du 11 mars par le CNO qui avait trouvé cette grève peu mobilisatrice ( alors que sur bordeaux nous avons eu 90% de gréviste )
  • Peu de solutions proposées par les pouvoirs publics

Les contre

  • Pas possible de faire cela aux étudiants 1 mois avant le DE
  • Sentiment de prise en otage des étudiants
  • Continuons à faire le mort et cherchons d’autres moyens d’action ( pas de propositions)

Les èchanges ont été un peu vifs mais toujours respectueux et c’est vrai que tout le monde défendait sa partie avec passion.

A l’issue de cette discussion il y a eu un vote dont je vais vous donner les résultats partiels il me manque des réponses sur deux sites ( le CHU de bordeaux étant composé de 3 sites distincts : Pellegrin, Hopital Sud, Saint André )

Deux questions étaient posées

  • Pour ou contre le MREE : seul les mk encadrants étaient appelés à s’exprimer
  • Pour ou contre le boycott du DE seul les MK susceptibles de faire passer le DE ( MSP ou soutenance de mémoire) étaient appelés à s’exprimer

Les résultats sont

Pour Pellegrin:

  1.  Le MREE : 18 pour/  7 contre   ( 25 votants)
  2. Boycott du DE : 10 pour / 0 contre ( 10 votants )

Pour le sud (résultat partiel)

  1. Le MREE : 9 pour /4 contre ( 13 votants)
  2. Boycott du DE : 6 pour/ 0 contre ( 6 votants)

Pour Saint André résultat en attente

Les résultats ne sont pas complets parce que tout le monde doit s’exprimer 

Donc le site  Pellegrin  du CHU de Bordeaux se joindra au MREE à partir du 5 mai 2008. Tous les stages prévus sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

 Pour les autres sites nous attendons les résultats mais à priori il a déjà été décidé  localement ( avant le vote) de faire passer les épreuves du DE  et d’accompagner jusqu’au bout les étudiants de 3ème année.

Une assemblée générale aura lieu vers la mi juin pour décider de la suite du mouvement.


ON NOUS ECRIT DE LA CAPITALE

Je vous fait part de ce mail que j’ai reçu. J’ai camouflé l’expéditeur parce que je ne lui ai pas demandé son autorisation pour publier ce mail avec lequel je suis assez d’accord ( par contre dès qu’il me donnera son autorisation je mettrai son nom) .  

……………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Bonjour,

Très bien que le CDO38 semble moins rigide et veuille négocier. Mais je trouve dommage que Grenoble ne suive pas le MREE qui est un moyen efficace pour faire bouger les choses depuis quelques temps déjà. Attendre qu’un confrère soit inquiété pour réagir et se lancer dans le mouvement ne me semble pas être une bonne démarche, il faut agir en amont au lieu d’en aval d’une action hostile du CNO. Sur l’APHP, le MREE semble s’installer ce qui provoque enfin des réactions pour le DE de la part du Ministère. La Bretagne est fortement mobilisée. Dommage que Bordeaux et Grenoble, à l’initiative du mouvement de contestations ne suivent pas. Cela crée une situation bizarre non compréhensible pour beaucoup.

Les étudiants n’ont pas attendu ce MREE pour décider de suivre la voie libérale de la profession! Nous verrons bien leurs futures réactions lorsqu’ils seront professionnels quant au montant de la cotisation et les protocoles obligatoires à fournir pour exercer auprès de leurs patients. Le futur Code de Déontologie, dont on ne sait toujours pas où il en est, mais que les futurs diplomés devront tout de même approuver par signature lors de l’inscription, promet des lendemains qui déchantent dans le secteur libéral surtout…

Si la cotisation exorbitante fut le moteur du mouvement salarié, il faut reconnaitre que maintenant, c’est le caractère obligatoire de l’inscription et par conséquent de la cotisation qui rassemble la grosse majorité des salariés, voire pour beaucoup l’intérêt de cet Ordre, donc de son existence. J’exprime ici les sentiments entendus dans les différentes AG et réunions d’information sur Paris et l’Ile-de-France, et lus sur les blogs… Ne soyons pas dupes quant aux intentions du CNO et des CDO, celui du 92 en est le plus parfait exemple de duplicité. La méfiance domine, nous restons sur le qui-vive, mais ce sera difficile de maintenir une certaine cohésion et une cohérence dans l’action en cours, certains confrères trouvant la lutte longue et se sentant coupables pour les étudiants…

Une journée d’action nationale le 22 mai avec j’espère une forte mobilisation de tous et une montée sur Paris pour défiler de Montparnasse au Ministère est en préparation. Cette idée permet d’entretenir le mouvement. Venez nombreux!

Pour ALIZE, de nombreux confrères et collègues attendent sa venue impatiemment!

L.


DERNIER COMMUNIQUE DE LA CKS (?)

Vous trouverez ci joint peut être un des derniers communiqués de la CKS avant le lancement de  »ALIZE  ». Le compte rendu de la réunion est celui que j’ai mis dans le post précédent.

Pour le CNO après avoir semer le vent ils vont enfin peut être récolté la tempète.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Chères consoeurs, chers confrères,

Vous trouverez ci-joint le Compte-Rendu d’une réunion d’information qui s’est tenue le 9 avril à l’initiative du CDO de l’Isère. Cette réunion visait les kinésithérapeutes salariés de l’isère et ils furent nombreux à répondre à l’appel.

Pour une fois, loin de la condescendance à laquelle nous ont habitué certains élus nationaux, le débat s’est tenu dans un climat propice à une vraie réfléxion.

Le CDO de l’Isère montre-t-il la voie de ce que devrait être une vraie discussion au sein de la profession face à la crise actuelle?

En tout cas le CDO 38 a invité les salariés de l’Isère à diffuser largement l’information de sorte qu’elle soit le point de départ d’autres réunions constructives de ce type sur toute la france.

Nous ne pouvons que vous inciter, vous aussi, à relancer vos CDO respectifs peut-être plus enclins à la discussion que notre cher CNOK.

De sorte de faire remonter nos revendications.

Certains CDO semblent visiblement en désaccord avec certains points de la politique nationale mais semblent encore hésiter à franchir le pas d’une vraie remise en cause. Il ne tient qu’à nous de les y inciter un peu plus.

Par ailleurs le 8 avril se tenait une AG au sein du CHU de Grenoble, dans le but notamment d’évoquer le MREE.

Les conclusions furent les suivantes:

Les derniers courriers de recouvrement ne constituant toujours pas de réelles menaces puisque invalides face à des kinés non-inscrits,
Le directeur du CHU de Grenoble n’ayant toujours exercé aucune menace vis à vis de ses kinés,
La FHF faisant remonter vers le ministère ses soucis face à l’illégalité des kinés alors qu’il y a déjà pénurie,
Les kinés du CHU de Grenoble estiment donc qu’il n’y a donc toujours pas de raison de « s’affoler ».
Les kinés du CHU de Grenoble redoutent que le MREE soit une arme piège à double tranchant en se coupant du monde étudiant kiné et redoutent le risque de les voir se tourner uniquement définitivement vers le libéral.

Donc décision est prise de se conformer à l’avis initial de l’AG de janvier: le MREE sera utilisé en dernier recours en cas d’escalade juridique de la part du CNO. Les kinés du CHU de Grenoble choisissent de continuer à assumer la non-inscription et leur mise en situation illégale comme principale arme de protestation.

Cependant toute action juridique de la part du CNOK vis à vis d’un kinésithérapeute non-inscrit sur le territoire français entrainera l’activation du MREE au sein de l’Hôpital de Grenoble.

Dernière information:

Le site du Syndicat ALIZE sera actif d’ici quelques jours.

Les blogs « kinés en colère » et « Contre ordre kinés » seront désactivés et des liens seront mis en place pour réorienter vers le site d’ALIZE, de sorte de fournir à tous une base d’informations fiables et unifiées sur la contestation.
De même les différents contacts nationaux et régionaux de la CKS feront place aux contacts régionaux et nationaux d’ALIZE.

A la CKS va donc succèder une véritable structure avec un statut juridique, élément indispensable pour pouvoir continuer une lutte qui s’annonce encore longue.

ALIZE pourra se faire la voix de tous ceux salariés ou libéraux qui souhaitent rééllement faire progresser la profession au delà des divisions, des errances, et des abus actuels.

Cordialement

la CKS


RENCONTRE AVEC LE CDO DE L’ISERE

Compte -  Rendu réunion d’information avec le CDO 38 du 9 avril 2008   

Sur l’initiative du CDO de l’Isère se déroulait le 9 avril à 20h30 une réunion d’information,  pour les salariés, à l’amphithéâtre de l’école de kinésithérapie de Grenoble.

  

L’amphithéâtre était bien rempli.

Des représentants de presque toutes les structures d’hospitalisation et de rééducation de l’Isère étaient présents.

A noter que de nombreux salariés n’étaient présents que grâce à l’information diffusée par la CKS.

Les administrations des établissements ne semblent pas avoir répercuté vers les personnels kinés les courriers envoyés à cette intention par le CDO.

Les points importants:

Un débat sur un ton relativement agréable et constructif avec,

Un CDO 38 qui n’était pas venu pour nous demander de nous inscrire à tout prix.

Un CDO 38 plus ouvert que la moyenne de ce qu’on a vu et entendu au sein de l’ordre jusqu’ici.

Le « la loi c’est la loi » a été de nouveau souligné mais avec un peu plus de modération qu’à l’accoutumé.

   D’après le CDO 38 seuls 40 salariés auraient respecté cette loi en Isère. 150 non inscrits. 1050 kinés au total seraient inscrits. 100 libéraux résisteraient encore…    Le CDO reconnaît que le nombre de kinés du département a peut-être été surévalué au début et pas conséquent le nombre d’élus nécessaires aussi…..    Le CDO 38 reconnaît avoir de nets points de divergence avec le national notamment le montant des cotisations, mais semble afficher une certaine impuissance face aux décisions venant « d’en haut ». 

  Le CDO 38 nous dit cependant avoir un budget serré :  Ils s’accordent 50 euros d’indemnités par personne et par soirée de travail (20h -1h en moyenne)    (Commentaire CKS : Effectivement cela paraît raisonnable mais le problème ne vient-il pas que cette indemnité multipliée par 15 conseillers pour 1 ou 2 soirées par mois, X par 100 structures départementales, X par 12 mois…….cela donne une somme énorme à la fin ? Trop de structures ??? Cela pourrait bien être le cas puisque certains membres du CDO nous ont affirmé leur conviction que la structure copiée de l’ordre des médecins n’était pas adaptée à notre profession.)

Nous avons pu exposer de notre côté la totalité de nos griefs envers l’ordre.  Et faire sentir nettement que ce mouvement qui – à ces débuts – contestait essentiellement la cotisation a très largement glissé vers un refus du fonctionnement et de l’état actuels de l’ordre.   A la question « quel intérêt pour les salariés ? », le CDO38 a surtout insisté sur les actions suivantes:

- Importance de l’ordre contre l’exercice illégal, notamment des APA. Argument démonté par J-Y Bouchet, Directeur de soins (MK cadre) au CHU de Grenoble, présent dans l’assistance: « Cela ne servira à rien. Les postes de kiné désertés seront transformés en postes APA et tout sera alors légal » 

- Réponse du public : Les APA prennent nos postes parce qu’ils ne sont plus attractifs pour les jeunes diplômés qui préfèrent le libéral. On ne trouve plus assez de kinés pour venir en salarié.

- Réponse du CDO 38:Nous souhaitons militer pour une augmentation du numérus clausus permettant d’augmenter le nombre de kinés disponibles et donc ceux susceptibles de travailler en salarié. (Argument démonté par Jean-Yves Bouchet: la FFMKR  a fait le contraire pendant des années avec…… J-Paul David comme président!!!!)

- La surveillance des contrats de travail. 

Réponse du public : Nous n’avons jamais rien demandé là-dessus mais plutôt pour la revalorisation de nos salaires, chose sur laquelle l’ordre ne peut rien!

Nous avons donc réaffirmé, qu’à notre avis, l’ordre n’avait que peu d’intérêt pour les salariés et qu’on ne pouvait donc amener les salariés dans l’ordre que pour l’intérêt général de la profession ce qui peut se concevoir mais pas sans d’indispensables et profondes modifications pour que ce soit acceptable.

  Le  CDO 38 se dit donc prêt à travailler avec nous pour faire remonter au CNO nos propositions jugées intéressantes (Moratoire, Ordre avec deux collèges distincts, réduction du nombre de structures, réduction des frais,….) estimant qu’il faut peut-être effectivement faire évoluer l’ordre, chose que le CDO38 serait partisan de réaliser « par l’intérieur ».

Le cadre du CHU et un représentant CKS seront donc conviés à la prochaine réunion du CDO 38 et du CRO Rhône Alpes de sorte de faire remonter ces propositions au CNO.

Un CDO qui souhaiterait nous voir cependant jouer de la possibilité de demander des minorations de cotisation plutôt que de continuer à refuser inscription et cotisation. Nous leurs signalons que si nous rentrons dans ce piège, nous n’aurons plus aucun moyen de nous faire entendre « à l’extérieur » alors même que nous doutons de la possibilité de nous faire entendre à l’intérieur du fait du système électoral. 

Nous insistons de nouveau sur le fait que l’ordre mis en place ne nous inspire plus aucune confiance suite à ses premières actions et que nous ne pouvons pas l’accepter dans sa forme actuelle.

A la question « Allez vous accepter que vos confrères non-inscrits soient menacés de justice ? »    Le CDO38 signale qu’il souhaiterait voir plutôt les kinés du département « adhérer » au projet plutôt qu’y être enrôlés de force

Donc le CDO38, dans son ensemble, ne souhaite donc pas entamer ou relayer des procédures juridiques contre les kinés non encore inscrits.

Certains membres se sont même dits prêts à démissionner si le CNO entamait de telles procédures.

L’éventualité d’un débat sur une telle action pour le CDO dans sa globalité n’est pas à exclure.

Nous avons noté également la reconnaissance par le CDO que la structure de l’ordre des kinés et son code de déontologie, trop largement inspirés de ceux de l’ordre des médecins, ne sont peut-être pas bien adaptés à notre profession.    Jean-Yves Bouchet a insisté sur le fait qu’il fallait bien que le CDO 38 entende que la discussion entre les salariés et leurs représentants ne pouvait plus se limiter aux niveaux des départements mais devait impérativement remonter au niveau d’une négociation nationale pour prendre en compte la problématique particulière des salariés. Il souligne également l’intérêt pour le ministère de ne pas voir la situation s’envenimer alors que le même problème risque de se poser pour l’ordre infirmier. 

  Le CDO 38 a conclu en nous invitant à faire une forte communication transversale sur cette réunion de sorte à inciter de telles réunions et une telle évolution dans tous les autres départements.    Nous avons conclu de notre côté en confirmant que nous avions bien entendu le souci d’ouverture du CDO 38 mais que nous resterions sur nos positions tant que le débat et la table de négociations n’étaient pas ouverts au niveau national.

PAR CONSEQUENT: 

Il est urgent….. de continuer à ne pas nous inscrire pour maintenir notre garde jusqu’à ce que nos propositions remontent effectivement jusqu’au national.    Et ce d’autant plus, en Isère, que les membres du CDO 38 ont manifesté visiblement leur intention de ne pas voir leurs collègues trainés en justice. 

  Il est important que tous les salariés soucieux d’une avancée constructive dans cette affaire  entreprennent des démarches équivalentes dans chaque département.   Si le CDO38 est prêt à faire entendre nos voix auprès du national, d’autres CDO en feront peut-être de même.

Nos idées avancent, continuons.    La CKS  Grenoble.


INITIATIVE DU SYNDICAT FO

INITIATIVE DU SYNDICAT FO dans SYNDICAT doc crag150408.doc

pdf dans SYNDICAT communiqufo.pdf

pdf communiquedu15avril20081.pdf

Je vous transmets deux communiqués de FO qui me paraissent de bonne facture

  1. une lettre qui va être envoyée à Madame le Ministre lui demandant d’intervenir pour que cesse les pressions, menaces etc
  2. un communiqué d’explication

OUI je sais les bon CNOK, qui n’ont toujours rien compris, vont encore dire que nous, pauvres moutons sans cervelles, sommes manipulés par les syndicats. Mais entre être manipulé par des syndicats, qui essaient de nous défendre dans notre vie professionnelle et être manipulé par des gens qui n’ont jusqu’à présent distillé que menaces et pressions là où il aurait fallu dialogue et écoute, j’ai choisi mon camp.

Je vous transmets aussi le compte rendu de l’AG qui a eu lieu à Paris.

 

 


UNE MK LIBERALE NOUS ( VOUS) ECRIT

A la suite d’un contact que j’ai eu avec une Mk libérale  qui se demandait comment faire pour se faire entendre et faire partager ses idées et ses réflexions, je lui est proposé de m’envoyer son texte et que je le ferai passer sur le blog. chose promise chose due.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Communiqué spécial: bulletin de santé de l’acte individuel.

Toutes et tous qui sont encore à son chevet. Réagissons. Il faut  absolument nous
mobiliser auprès de nos syndicats, les bons docteurs pour trouver un  traitement adéquat; c’est à dire une revalorisation de cet acte.

 Nous avons  choisi ce type de prise en charge et en retour il nous apporte beaucoup de satisfaction.Malheureusment les charges sont de plus en plus pesantes et notre passion
s’effrite. Alors que faire ?

Il n’est plus possible à l’heure d’aujourd’hui d’avoir la même cotation pour un soin en individuel d’une demi heure que pour celui réalisé si nous prenons  deux ou trois patients en même temps. Nous attendons avec  impatience vos réactions, vos solutions avant d ‘avoir à lire: communiqué spécial  décés de l’acte individuel.

Concernant la taxe professionnelle:
La douloureuse est arrivée comme chaque année et le ras le bol se fait sentir auprès de nos collègues et consoeurs. Ne pourrait-on pas harmoniser  cette taxe?
Il est à souligner que les sages femmes installées en libéral ne sont pasassujetties à cette taxe, on peut se prendre à rêver.

Nous réglerons 160 pour la cotisation de l’ordre.

Cordialement, et bon week-end.


ET CELA CONTINUE CHEZ NOS AMIS LIBERAUX

Je continue à vous faire part de ce que l’on peut lire sur les forums de discussion

………………………………………………………………………………………………………………………………………..

« Lorsque l’on fait preuve de reserve envers notre cher ordre en bout de debat ce sont toujours les memes arguments qui tombent: Inscrivez vous , presentez vous et votez !
Heu il y a ecrit pigeon là?
Au delà du fait que l’inscription nous met dans l’obligation de cotiser avec risque de recouvrement pour les lanternes ; il y a surtout que c’est une belle ineptie!
On renouvelle un tiers des conseils tous les deux ans .
Partons sur la base (optimiste) que les reformateurs anti ordre obtiennent les deux tiers des sufrages .
Donc 2/3 de 1/3 ça ne fait que 2/9
et combien de votes faut il pour avoir la majorité a coup de 2/9 remplacé ? (y en a qui suivent?)
Il en faut au minimum 3 c’est a dire 6 ans …(2014 super)
Autre precision le Senat français qui est lui aussi renouvelé par tiers est la seule instance française a n’avoir jamais connu l’alternance (c ‘est dire si c’est efficace) .
Et en six ans c’est pres d’un milliard d’euros qui sera englouti par notre ogre d ordre .
En plus avec une augmentation de la cotisation de 20% par an en 2014 la cotisation elle sera de 616 euros ! (et je rigole a moitié)
Alors si ça c’est de la democratie moi je prefere prendre le maquis ! »

« les vieilles ficelles : dabord la menace si ça ne marche pas apres on souffle un climat de peur …
moi ce qui me fais peur c’est passer apres toute une generation qui a profité du systeme et qui a donné une sale image de la profession et quand je vois que ce sont les meme a la tete de l’ordre oui je pleure »

« combien de temps va-t-il falloir,Laurent, pour avoir des gens compétents? Réponds à la question. Pour l’instant, chez moi, un gros branleur de président qui ne répond pas aux courriers, qui ne m’assiste pas. Un CNO qui ne répond plus non plus. Pour les cotis’ ils sont bien là. Alors arrêtes de nous faire croire à ces conneries. A part qques bonnes volontés, beaucoup de branleurs, tricheurs, menteurs, incapables, voyous, profiteurs.
J’espère qu’ils observent Physiorama afin de sonder le dégoût qu’ils nous ont trop vite inspiré.
PAR LEUR SEULE FAUTE. »

«  »En fait, vous ne me faites pas rire, vous voulez détruire ce que la profession a mis 50 ans a construire.Vous creusez votre propre tombe. Vous êtes irresponsables. »
Qui est en train de modifier la convention (avenant sur les depassements d’honoraires) pour nous alignés à la concurrence? Qui au début des années 80 à souhaiter se détacher des médecins en créant une lettre clé distincte qui depuis n’a pratiquement plus augmentée ( alors qu’en 82 la seance moy de kiné était de 52 fr et un consult medicale était de 40 fr )? Qui a discouru pour rendre distincts l’osteo de la kinési ?Qui a diviser les salariés et libéraux?
Nous sommes issus de la branche infirmiére qui ce sont mis à masser et de la lutte contre la prostitution,nous n’avons pas été souhaiter.Aujourd’hui il faut défendre notre statut de profession de santé réglementé et nos décret de compétences.Pas plus.
Mais nous ne sommes pas assez et Je me fous que l’aide-soignante à l’hosto masse ou mm que la voisine fasse 1 heure de pièrres chaudes.
Et évidement qu’il s’agit d’un leurre ce vote.
Le véritable vote eu été de demander à l’ensemble des kinés s’ils souhaitaient faire eux mêmes la police , le fichage ,la dénonciation.
Défendre la profession est un acte syndical libre. »

« ce matin je déambulais dans les rue du chef lieu de mon département, quand je tombe sur la devanture d’un confrere…
3 panneaux de 4 metres sur 3avec ecrit en enorme massage(kinesitherapeutes) prevention , soins en tous genre (je vous passe le detail : pilates, enderm etc….).
comme je regardais attentivement un mec devant la porte me dit:
- vous voulez un renseignement?
- non je regardais vos plaques .vous etes le kiné
-oui .me designant sa plaque professionnelle dans l’angle du mur (non reglementaire , elle non plus)
- vous etes conventionné?
- oui
- vous savez que les plaques sont réglementées?
-oui
- ca va pas plaire au CDO ca
-le CDO ? j’en fais partie
-…………….heu ok merci.
en fait j’abrege mais la discution s’est un peu envenimée mais comme j’etais pressé , j’ai coupe court…
alors ce sont ces mecs la qui nous menacent d’interdiction quand on a pas envoye le verso de notre DE….
comment voulez vous que je les pense crédibles? »

Bon j’arrête là parce que je pourrais en copier des pages et des pages. Vous pouvez le vérifier sur http://www.physiorama.com/forum/index.html

« TOUT VA BIEN DANS LE MEILLEUR DES MONDES » DIT LE CNO………… PERMETTEZ QUE JE ME MARRE


DIDIER LANTZ PARLE AUX CADRES ET CADRES SUP

Ne pouvant toujours pas diffuser en grand nombre de message, j’ai « découpé » mon carnet d’adresse.

Vous trouverez en pièce jointe une lettre destinée au Président de la République, écrite à l’initiative de cadres de rééducation.

Vous voudrez bien diffuser cette lettre aux cadres, filière kinésithérapie de votre connaissance.

Le but est que des cadres, région par région, signent cette lettre et la déposent à la préfecture pour qu’elle soit transmise au Président de la République.

Il faut aller assez vite, la date de dépôt en préfecture devant également être coordonnée pour une action commune et simultanée.

Pour la région Rhone-Alpes, contactez Jean-François AILLARD aux HCL: jean-francois.aillard@chu-lyon.fr

Pour l’Ile de France, contactez Didier LANTZ: didier.lantz@cch.aphp.fr

Pour les autres régions, organisez-vous.

Cordialement

Didier LANTZ


12345...11

Le blog d'une ado tro folle |
Hicham EL BAROUNI |
mon potin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Coup de Coeur d'Emilie
| actualite des environs
| animaux en voie de disparetion