contre l’ ordre des Masseurs Kinésithérapeutes


« | Accueil | »

N’EST IL PAS UN PEU BEAUCOUP DANS LE VRAI ?

Oyez , oyez, vils faquins salariés!

Le CNOK vous donne des nouvelles:

Les menaces arrivent: Le CNOK nous divulgue sur les blogs – comme si nous ne les savions pas déjà – les risques de l’exercice illégal: 30000 euros d’amende et 2 ans de prison!

Ensuite il nous adresse un petit bulletin que vous recevrez bientôt.

Dans celui-ci, j‘apprécie beaucoup personellement :

-Les points importants discutés sur le code de la déontologie où on peut voir que cela concerne beaucoup les salariés.

- L’investissement de l’ordre dans la défense des labos libéraux (?) , ce qui nous concerne beaucoup aussi.

- Du grand intérêt des comités régionaux pour « juger le nombre exponentiel de plaintes entre confrères (chose très fréquente en milieu salarié) et de plaintes émanant des caisses de sécu contre nos collègues libéraux. »

- Que certains praticiens étrangers pourront peut-être exercer sur notre territoire avec obligation d’inscription mais à titre gratuit dans le cadre de la « libre prestation de service » que prévoit l’Europe!!!!

Mais le CNOK veillera bein sûr à ce qu’ils ne soint pas trop nombreux dans ce cadre…

Ben, tiens ! Ca c’est sûr: De l’argent qui va leur échapper? On peut leur faire confiance pour s’en occuper!

- La commission de conciliation où on apprend que pour cette fonction il est important. (je cite)

 

1) De ne jamais oublier que nous sommes entre confrères……..

2) d’avoir de l’écoute, de l’expérience et surtout beaucoup d’humanité et de psychologie.

On croit rêver surtout au regard de la première info……. ils viendront donc nous écouter au parloir!!!!

Ce qui nous amène tout droit à la cerise sur le gâteau.

Ils font preuve effectivement d’une extrême psychologie en nous racontant le petit séjour de monsieur le président David au Liban pour représenter le conseil de l’ordre français au congrès des physiothérapeutes libanais.

Tous les kinés salariés français qui risquent d’être en difficulté financière pour payer 200 euros seront ravis de découvrir que leur argent sera immédiatement bien investi dans des démarches de la plus haute importance lors même que sur notre sol , la profession traverse une grave crise.

C’est gens là n’ont aucune pudeur.

La folie des grandeurs est lancée!!!!

 

Le CNOK à l’écoute des physio du Liban, n’a pas d’oreilles disponibles pour ses propres oies.

Je me marre!!!

Didier Miranda


  1. martine écrit:

    Bordeaux, reveilles-toi, ils sont devenus fous. La citation n’est pas de moi mais de Sardou, pas vraiment gauchiste et qui parlait de Lenine; Bon, les vacances sont finies, pas l’été,parce qu’onl’a pas vu, en tous cas pas chez nous dans le far-west . Je ne sais pas comment vous avez passé l’été, chez nous çà à été folklo, pas de remplaçants . On nous avait proposé des staps, des psychomot, des aides-soignants et des infirmières, pour remplacer les kinés.Et comme on est très bètes, on a refusé, on a proposé d’embaucher pour un mois des étudiants qui avaient raté le De et qui le repassaient en sept; la direction a compris des étudiants de fin de deuxième année, bon c’est juste un malentendu, ils se sont trompés d’un an.Un an , çà va ,çà vient puisqu’on est considérés comme bac +2, donc eux aussi et plus certainement bac +3 ou 4 avec les PCEM et autres préparations. On en a donc embauché un certain nombre, qui devaient travailler en binomes avec les kines et sous la responsabilite des kines et donc des kines cadres.Le CNOMK, mis au courant par je ne sait qui, je ne sais quoi, mais avec les noms et les coordonnées des étudiants concernés, nous à fait la grâce d’intervenir bénévolement auprès de la direction du CHU, pour les obliger à demissionner, faute de quoi, ils seraient accusés d’exercice illegal de la kinesitherapie et empéchés de se presenter au DE l’an prochain.Bon juste des trucs sympas sans consequences, des conseils, je dirais, et forcement, ils ont tous démissionné après 3 semaines sans toucher de Ca , de RTT. Ceux qui étaient censés travailler en aout, au lieu d’aller buller sur la plage, se sont retrouvés sans aucun boulot, ni possibilité d’en trouver bien sur.Merci le CNOMK, merci pour eux, c’est pas vraiment un pb, vu le prix ridicule des études de kines et des credits que les étudiants non nantis naturellement se collent sur le dos.Si zont pas de sous, zont ka pas faire kiné,et toc. Grace à celà, maintenant, on sait à quoi sert l’ordre, à trouver illégal qu’on rémunère des étudiants pour faire ce qu’ils sont autorisés à faire pendant leurs stages, encadrés (comme chez nous par des pro)ou non encadrés, car c’est une question, qu’on oublie régulièrement de se poser face aux étudiants. Je vous laisse réfléchir à tout ceci et vous invite à cotiser le plus rapidement possible à notre « ordre professionnel » car il est plus que temps de remettre de l’ordre dans ce maxi désordre,et surtout de multiplier les stages en liberal, puisque c’est là qu’ils vont exercer leur activité, alors pourquoi, perdre autant de temps à l’hopital, ou en centre de rééducation. Franchement

    Citer | Posté 27 août, 2007, 21:39
  2. martine écrit:

    Bougez-vous, il est temps , prenez le temps de lire la page compète dans le premier KA d’après les vacances(reçu ce jour)
    A vous de juger, mais la politique de l’autruche est dépassée…

    Citer | Posté 7 septembre, 2007, 20:54

Laisser un commentaire

Le blog d'une ado tro folle |
Hicham EL BAROUNI |
mon potin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Coup de Coeur d'Emilie
| actualite des environs
| animaux en voie de disparetion