contre l’ ordre des Masseurs Kinésithérapeutes



Le Docteur CNOK va mal !!!

Le Docteur CNOK va mal !!! dans COORDINATION DES MK SALARIES doc lettremdiationcoordinationdeskinsithrapeutessalaris.doc
De fait, notre cher docteur CNOK, non content de n’être en rien capable de soigner le malaise qui gangrène actuellement la profession, n’est visiblement même plus capable de se soigner lui-même.

En effet à la lecture de la dernière interview de Monsieur David pour l’APM, on peut être convaincu que le CNOK souffre d’une surdité aggravée, de perte de mémoire et même d’hallucinations.

Pour le docteur CNOK :

Il ne s’est visiblement rien passé le 11 mars à travers toute la France.

Les salariés ne sont pas mobilisés en masse dixit le président.

Pourtant le taux de grévistes à presque atteint la moyenne de 60% et, d’après toutes nos infos, le chiffre s’est révélé largement supérieur (tournant souvent au delà de 80%) dans toutes les structures où l’information du mouvement est parvenue suffisamment tôt et où le mouvement a pu correctement s’organiser. (Par exemple: de nombreux établissements UGECAM solidaires n’ont pu se joindre au mouvement faute d’un préavis correct pour leur convention)

Pourtant dans toutes les régions de nombreux articles de presse ont fait écho de ce mouvement national.

Pourtant d’après les derniers chiffres de l’ordre lui-même, près de 27000 praticiens n’avaient toujours pas acquitté leur cotisation, chiffre qui déborde largement les 12000 salariés.

Pourtant à Paris, les représentants des grandes centrales syndicales, accompagnées de non-syndiqués et de libéraux  ont été reçues au ministère où promesse leur a été faite d’une nouvelle réunion au cours de cette semaine pour apporter des réponses à leur revendication et inquiétudes. La médiation a le vent en poupe. Le ministère ne souhaite visiblement pas qu’une pression légale soit exercée sur les salariés pour le moment. A cette occasion un rappel de la genèse du mouvement et l’importance de l’action qu’ont menée, dès septembre 2006, les membres de la Coordination des Kinésithérapeutes Salariés, a également été énoncé.

Pour le docteur CNOK :

L’obtention d’un numéro ADELI continue d’être indissociable d’une inscription préalable à l’ordre.

Pourtant l’épisode des inscriptions à la DDASS de Paris a prouvé le contraire avec aval du ministère et les textes même de l’ordre disent le contraire !!!

Pour le docteur CNOK:

Une cotisation de 130 euros en 2008 pour les salariés est une avancée et un signe majeur de la part du CNOK par rapport aux 200 euros des 18 mois 2006-2007 !

Au moins le président David n’ose pas reprendre le couplet scandaleux du vice – président Couratier tentant de faire croire aux libéraux qu’il n’y avait aucune augmentation de cotisation en 2008  mais que tout simplement celle de 2006-2007 avait été mal comprise :

Elle ne concernerait bien que 12 mois et non pas 18 comme pourtant écrit dans tous les documents et énoncé dans toutes les réunions publiques par les représentants de l’ordre!!

Mais il nous met en garde: Nous payerons peut être bien plus l’année prochaine si la différenciation des cotisations n’a plus cours.

Quoiqu’il en soit toutes ses attitudes honteuses, associées aux premières vraies menaces qui arrivent en recommandé et d’autres pressions plus ou moins légales exercées par certains CDO, n’ont qu’un seul effet :

Loin de calmer le jeu, elles ne font qu’attiser l’aversion des professionnels contre le CNOK.

La CKS ne peut que le constater: Chez bon nombre de confrères, la défiance qui sévissait et l’opposition qui se concentrait essentiellement sur le montant de la cotisation se radicalisent pour se transformer en un mouvement d’opposition global à l’ordre ou tout au moins à sa structure et son fonctionnement actuels.

Dans de nombreux sites qui jusqu’ici étaient réticents, la discussion du MREE est relancée.

De nouveaux sites basculent dans cette action devant l’intransigeance du CNOK.

C’est pourquoi la CKS a entrepris toutes les démarches pour être présente aux prochaines réunions où seront conviées les représentations syndicales afin de faire remonter, elle aussi,

l’exaspération grandissante des professionnels devant ce comportement.

Le fait que plusieurs réelles tendances se dégagent au sein des salariés – entre refus complet de l’ordre, refus de l’inscription obligatoire, réforme de l’ordre, réévaluation de la cotisation – nous poussent maintenant à penser qu’une sortie de cette crise ne peut désormais se faire sans une complète remise à plat et une concertation réelle de l’ensemble des salariés au sujet de leur place dans un éventuel ordre ou tout autre organisme fédérateur similaire.

C’est pourquoi dans la continuité du souci d’opposition constructif que la CKS a manifesté depuis le début, nous allons solliciter du ministère une médiation et la mise en place d’un moratoire. 

Il est urgent de recourir à un réel débat entre toutes les parties pour désamorcer les dangers qui menacent notre profession.

Amendement de la loi, révision du concept même de l’ordre, ou toute autre solution pour faire progresser notre profession, ne pourront être envisagés qu’après un large tour de table.

La CKS,  toujours dans un but constructif, et dans l’intérêt général de la profession présentera également à cette fin un cahier de propositions au ministère.

En attendant le résultat de ces consultations, la CKS ne peut qu’encourager les professionnels salariés à continuer le mouvement national de protestation et de résistance à cet ordre mal-né.

Dans ce cadre, nous vous proposons à tous un courrier à envoyer cette semaine individuellement au ministère, pour la demande de médiation.

Ne cédons pas à la pression des premières menaces qui ne pourront vraiment fonctionner que si nous nous divisons. Il est impératif que les grandes structures soient solidaires des petites qui seront plus exposées aux pressions.

Restons solidaires, c’est notre force et notre salut !

La Coordination des Kinésithérapeutes Salariés


Laisser un commentaire

Le blog d'une ado tro folle |
Hicham EL BAROUNI |
mon potin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Coup de Coeur d'Emilie
| actualite des environs
| animaux en voie de disparetion