contre l’ ordre des Masseurs Kinésithérapeutes



coordination des kines et ALIZE

Chères consœurs, Chers confrères,


Vous venez de recevoir ou allez recevoir des lettres de demande de recouvrement de la part du CNOK avec une date limite de paiement  fixée au 15 avril.

Le CNOK, après avoir tenté de nous amadouer dans sa précédente relance - en nous faisant croire que l’important était surtout l’inscription au tableau, et pour cause, il fallait avant tout compléter les listes des futures élections du prochain mois de mai – se dévoile de nouveau sous son meilleur jour en revenant désormais à sa source d’intérêt principal: notre argent !

Ces demandes de recouvrement n’ont pas plus de valeur immédiate qu’auparavant pour ceux qui ne se sont pas inscrits.
Les sommes réclamées ne peuvent l’être qu’après inscription.

Face à ceux qui ne se sont pas inscrits et qui refuseront toujours de le faire, l’ordre n’aura toujours qu’une seule solution: Entamer contre ceux-ci une procédure en justice pour exercice illégal.

L’ordre peut-il se permettre d’entamer une telle procédure contre plus de 10000 salariés restant solidaires mais aussi contre – d’encore – très nombreux confrères libéraux ?

Certainement pas sans de lourdes conséquences tant pratiques que financières et surtout pas sans prendre le risque de laisser une trace indélébile dans la profession !

C’est pourquoi le CNOK hésite et repousse encore la date buttoir.

C’est pourquoi la tactique du CNOK est simple: Pratiquer l’escalade de la peur en multipliant les menaces et en agitant le spectre d’actions de sociétés de recouvrement et d’huissiers.

Si nous restons fermes et décidés, ces sociétés de recouvrement n’auront pour possibilité que de constater notre refus et ne pourront en aucun cas obtenir ce recouvrement sans qu’une action de justice soit au préalable entamée et une décision prise devant un tribunal. De même pour les huissiers.

Alors pourquoi cette tactique encore un peu plus agressive cette fois-ci ?

Parce que même si la dernière réunion, entre l’ordre et les contestataires, provoquée par le ministère, s’est soldée par un statu quo, ce même ministère mis en alerte par le MREE a annoncé une nouvelle réunion pour trouver des solutions.

Le CNOK, bien décidé à ne pas lâcher de terrain, a bien entendu tout intérêt à se présenter en position de force à ces éventuelles réunions.

Pour cela une seule solution: La peur qui permettrait de désagréger le mouvement de solidarité qui a présidé jusqu’ici dans notre mouvement. La peur qui permettrait au CNOK de recevoir chèques et inscriptions sans coup férir, pour pouvoir se présenter à la prochaine réunion en avançant que les salariés ont tout simplement enfin compris l’intérêt supérieur évident que représente l’ordre pour eux.

Les mots société de recouvrement, huissiers, et autres joyeusetés du même acabit éveillent bien sûr chez nous tous un sentiment de crainte mais ceux-ci ne peuvent cependant échapper à un cadre légal et à une procédure stricte qu’il sera très “douloureux” de mettre en marche pour le CNOK face à des salariés restant en masse solidaires.

A l’inverse des salariés s’éparpillant sous la menace deviendront une proie facile….

Ne lâchons rien chers confrères !

- Nous sommes toujours très majoritairement non-inscrits au sein des salariés.

- Des voies de confrères libéraux jusqu’ici isolés se font de plus en plus entendre y compris parmi ceux qui « se sont fait avoir en 2007 » mais ne veulent pas recommencer au vu du budget 2008.

- A l’image des propos de la représentante de la FEHAP ( CRF et établissement privés, convention 51) lors de la réunion du 27 mars, de nombreux directeurs d’établissements s’indignent du comportement de l’ordre et de la pression accrue exercée sur leurs personnels.

D’autres quoique plus discrets n’en ont pas moins décidé de ne rien faire contre leurs employés.

- Au vu de la réunion du 27 mars, la CKS ne peut que constater que le MREE est bien l’outil principal et essentiel qui a permis d’ouvrir la table de discussion.

Il apparaît donc normal que l’ensemble des salariés puisse se poser la question de la nécessité de l’extension de cette action sur tout le territoire.

- De plus en plus d’élus et de représentants politiques interviennent en notre faveur auprès de madame Roselyne Bachelot.

- Les DASS et même les DRASS font de plus en plus remonter vers le ministère leurs    inquiétudes et l’exaspération des praticiens.

- Monsieur David, président du CNOK,  nous l’a presque clairement promis :

Sa seule réaction au lendemain de la grande mobilisation du 11 mars aura été de nous annoncer qu’en 2009, les salariés pourraient  très bien subir le même sort que les libéraux.

Tous à la même cotisation !

Ne nous faisons pas d’illusion : après la résistance que nous avons manifestée, si nous cédons maintenant, nous pouvons être assurés que l’an prochain, nous aurons droit à un traitement de faveur de la part de ces gens là et la facture – qui n’ira sûrement pas en diminuant pour pouvoir assumer les 30% de budget consacrés aux indemnités des élus – approchera certainement les 300 euros…….par an!  Songez-y bien!

Face à tout ceci, les membres de la CKS avaient entrepris depuis quelques temps la réflexion qui permettrait d’aboutir à la naissance d’une véritable structure munie d’un réel statut juridique permettant de supporter la lutte contre des menaces de plus en plus précises.

C’est fait : Fruit de la coopération entre des confrères libéraux et les membres de la CKS,

Le syndicat ALIZE est né.

  

Un syndicat autonome, rigoureusement apolitique, regroupant toutes les forces vives salariées et libérales souhaitant faire progresser la profession.

Son site sera ouvert dans les jours prochains et permettra de recueillir les premières adhésions.

En attendant, nous vous incitons à rester solidaires dans cette lutte et à utiliser tous les moyens d’action pour encore mieux faire connaître notre combat.

-Envoi de la lettre de demande de médiation à Madame la ministre de la santé.

-Port du badge « kiné en exercice illégal » pour alerter les patients et le public.

-Réflexion dans chaque établissement sur le MREE.

-Action auprès des élus et des médias,……

- Communication accrue et solidarité entre les petits établissements et les libéraux isolés plus susceptibles d’être mis sous pression et les grands plus solides.

Restons solidaires, communiquons, c’est la seule issue !

La Coordination des Kinésithérapeutes Salariés

PS :

le 9 avril : Préavis de grève nationale pour les kinésithérapeutes à l’initiative des Syndicats Sud santé et CGT.


  1. JocelyneGout écrit:

    Bonjour
    Je ne suis pas kiné mais IDE (sur Bordeaux) cependant cette question nous concerne tout autant et je regrette de voir combien finalement on soutient le positionnement de ceux qui ont créé les ordres en faisant du corporatisme.
    Pourquoi ne pas fédérer un mouvement des paramédicaux sur ce sujet . dans chaque département et région.
    En ce qui me concerne je suis par ailleurs Secrétaire générale FO de la santé privée en Gironde . Actuellement nous faisons circuler une pétition contre les ordres professionnels.
    J’aime bien l’idée du badge « exercice illégal »qui peut être étendue à tous.

    Citer | Posté 9 avril, 2008, 20:26
  2. phil écrit:

    Mon blog en parle….

    http://guilloud.fr/

    Citer | Posté 13 avril, 2008, 13:39
  3. phil écrit:

    Mon blog en parle….

    http://www.guilloud.fr/

    Citer | Posté 13 avril, 2008, 13:40
  4. martine.lavoux écrit:

    Alors, ousse qu’il est cet alize; Fiche d’inscription, montant de la cotis ectIl y a urgence à s’organiser légalement

    Citer | Posté 13 avril, 2008, 18:44
  5. patience, dans 2 jours vous devriez avoir tous les renseignements …

    Citer | Posté 13 avril, 2008, 22:17
  6. PIERRE BORDEAUX écrit:

    Il faut en effet se regrouper a traver un syndicat protestataire ….ou trouver le moyen de se regroupe dans cette association ALIZE….nous attendons avec impatience la naissance de cette organisation pour adhérer, et dénoncer déjà tous les abus de conseil de l’ordre ……

    savez vous si MME bachelot a repondu au courrier du député de l’heraut concernant le non respect du principe d’équité entre fonctionnaire de la défense et fonctionnaire hospitalier ?

    Citer | Posté 21 avril, 2008, 20:52
  7. f bachelin écrit:

    bonjour chers collegues,
    cette semaine s’ouvre le mondial de la kiné au parc floral de paris.pourriez vous m’adresser la localisation de votre stand et l’heure de l’intervention du CNOK.
    merci d’avance.

    Citer | Posté 30 septembre, 2008, 8:59

Laisser un commentaire

Le blog d'une ado tro folle |
Hicham EL BAROUNI |
mon potin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Coup de Coeur d'Emilie
| actualite des environs
| animaux en voie de disparetion